Chet Valsharen Index du Forum

Chet Valsharen
La Cité des Rois

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chapelle Ardente
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chet Valsharen Index du Forum -> Lintaguth Orthae -> Maison X'Ianxin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shar'sknif
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 60
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Mar 13 Mai - 01:08 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Évidemment, tout comme l'est la Grande Prêtresse X'Ianxin, la chapelle, ou le lieu de culte se devait d'être à son image. Vaste et excentrique. C'est une salle, soigneusement creusée dans la roche. C'est une salle chaude et relativement sèche. Très sèche, peut-on dire.

Ardente, c'est le mot. Dans les quatre murs sont creusées des tranchées, alimentées en permanence , mais en veillant toujours à ce qu'aucune flamme vive n'illumine l'endroit. Seules les braises ont le droit de luire doucement dans la noirceur. Ce qui donne un effet assez lugubre à l'endroit et à la luminosité vacillante.

Aucun confort dans cette chapelle, que la pierre et la braise. L'endroit n'est pas fait pour être douillet, mais pour les rituel à l'Araignée Mère et autres rites malsains à la grandeur de X'Ianxin.

Un autel, au centre, où on peut encore voir les taches plus sombres de divers sacrifices, elfiques ou d'autres races, pour satisfaire la soif de l'Araignée Mère et accroitre le potentiel de la Grande Prêtresse X'Ianxin. Des rainures sur le sol, dessinant une araignée stylisée, recueillent le liquide vermeille qui finit par y sécher. Des années d'immolations sanglantes ont laissé des traces indélébiles dans la pierre et des reliefs inquiétants.

Si ailleurs dans le repère X'Ianxin on pourrait hurler au scandale par le manque de représentation de la Reine Araignée, la Chapelle Ardente de Shar'skif, la célèbre par ses voûtes couvertes d'épaisses toiles. Si les araignées pullulent à Chet Valsharen, la chapelle est indéniablement une cité arachnide.


    ... À SUIVRE...

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Mai - 01:08 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abigoriel
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 10
Localisation: Marseille
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 18:48 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Ainsi donc, c’est à ça que ressemble un lieu de culte nimbelfique, pensais-je. Il n’y avait pas de quoi sacrifier un nain. Question déco c’était en effet assez sombre et je ne pouvais que m’imaginer ce lieu en temps de rituel, où mâles et femelles sont réunis en ces grotesques rituels que ma mère a toujours détesté. Une dépravation de sexe, d’échangisme, de masochisme, sadisme et de libertinage à faire frémir les plus libres penseurs de la Renaissance. Même si je ne voyais pas vraiment à qui elle faisait allusion, je devais bien reconnaître que, pour avoir assisté une fois à une telle démonstration d’aberrations sexuelles, j’étais assez d’accord avec elle. C’était bien l’un des seuls points sur lequel nous partagions le même point de vue d’ailleurs.

En passant les sombres arcades je plissai les yeux. Pour une cité-caverne plongée dans le noir, même les plus faibles braises sont un aveuglement potentiel. Une fois ces derniers accoutumés à la « vive » lumière qui parcourait les murs, je m’avançai lentement, admirant les arcades du plafond. Les voûtes taillées avaient du l’être à la force du sang laissé par les esclaves qui les avaient creusé. En effet, aucune magie ne pouvait avoir un pareil rendu sur de la roche. Sans parler des araignées qui en peuplaient les moindres recoins.

Ostentatoire et de très mauvais goût, assurément, même si je dus y reconnaître un certain style. Je comprenais pourquoi j’ai été élevée en recluse, au fond d’une maison raffinée et non formée à l’académie militaire. Mon frère était peut être un profiteur et fourbe, mais il avait manifestement l’ambition pour moi que je n’avais pas à cette époque. Sacré Asfodel. Quand je pense aux nombres de fois où il m’a trahie pour gagner les faveurs de cette garce qui se jouait de lui autant que de moi. J’espère qu’il me maudit d’où il est. J’ai tout perdu pour ça.

M’avançant vers l’autel aux sacrifices où sang, sécrétions corporelles et autres fluides troubles dont je ne voulais pas imaginer l’origine tachaient encore le sol rocheux, je cherchai à comprendre comment les elfes noirs pouvaient prendre du plaisir à sacrifier des races nobles pour gagner des faveurs d’une divinité qui préférait de loin les victoires au combat. En effet, les quelques fois où j’avais cru apercevoir les signes de la Divine, c’était aux lacérations sanguinolentes qui coulaient le long de la chair encore vibrante de mes proies.

Au pied de l’autel je dégrafai ma cape et exposait aux lueurs vibrantes de la salle les reflets de mon armure miroitante. Et tandis que mon piwafi tombait au sol, je déposai un genou à terre, baissai la tête et entamai un psaume…


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shar'sknif
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 60
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 00:06 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

La salle était bien silencieuse. À peine le subtile crépitement des braises couvertes et le vent. Y'avait toujours le vent. Le vent et les milliers... voir milliards de minuscules petites pattes des araignées du plafond. La guerrière reste longtemps seule, en tête à tête avec Lloth et ses représentantes vivantes. Puis la porte de la Chapelle Ardente s'ouvre encore, mais pour cette fois laisser passer la Grande Prêtresse, suivie de quelques prêtresses. Elles portent tous au côté leur fouet, à quelques têtes. Mais là s'arrête les ressemblances.

Les prêtresses portent le rituel petit rien qui les démarquent des prêtresses. Le genre de truc qui cache rien, mais trop pour dire qu'elles sont nues. Voyez le genre ? Des lanières de cuir serrées autour de leurs cuisses gardent un ou deux poignard longs à portée de main. Étrangement, elles ont toutes un quelque chose qui fait se demander si elles sont vraiment des prêtresses... un quelque chose de... hum... malsain qui fait craindre quelque chose qui ferait presque penser à une embuscade. Un malaise terrifiant.

La Grande Prêtresse, elle, c'est tout le contraire. Elle porte beaucoup trop d'étoffe pour son statut. Elle dévoile tout par la proximité du cuir sur sa peau, mais le noir luisant du cuir recouvre toute la peau susceptible d'exciter l'oeil. Si les prêtresse agacent l'oeil et les sens par ce qu'elles dévoilent, Shar'sknif agace l'oeil par ce qu'elle cache. Sa chevelure rouge scintille presque à la lumière des braises qui danse dans la chapelle. Shar'sknif est une figure reconnue. On ne se camoufle pas vraiment quand on a une chevelure pareille. Et puis, elle a la réputation d'être une agitatrice, une excentrique et surtout une bagarreuse qu'on redoute.

    - Alors on se croit digne de X'Ianxin ? C'est bien ça, d'avoir autant d'estime de soi-même, ça démarque un caractère fort... et un brin suicidaire.


La Grande Prêtresse lui adresse un sourire que personne aime croiser. Le genre de sourire qui fait se demander si on en aurait pas raté un bout dans l'histoire. Les prêtresses viennent enserrer les avants-bras de Shar dans de larges bracelets de métal. Visiblement, y a un protocole à X'Ianxin...

    - Nasha Wismeril ? C'est ce que nous allons voir, sous les regards de Lloth, si tu es dignes d'avoir eu la chance d'admirer cet endroit. Si tu en es digne, tu n'as rien à craindre. Si tu n'es pas digne... je vais joindre l'utile à l'agréable... et au religieux, évidemment.


Ses bottes, contrairement aux talons ou aux pieds nus des autres prêtresses, claquent sourdement sur le sol. Visiblement, elle n'a rien d'une prêtresse conventionnelle. Elle se rapproche de la présumée guerrière et la détaille de la tête aux pieds, et vice-versa.

    - De quoi es-tu capable ? Et pourquoi X'Ianxin ?


Pas facile, ce regard rougeoyant par les braises qui la scrute. Pire que l'inquisition.
_________________


Revenir en haut
Abigoriel
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 10
Localisation: Marseille
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 20:43 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Les drows… Une race décadente qui se perd plus en paroles soupçonneuses qu’en débats véritables sur leur devenir. Mère m’avait raconté une fois le pugilat auquel avait failli tourner le cercle des matrones d’Uless Qualhe’Aor, ancienne cité nimbelfique consumée par sa propre inaptitude à être régentée. Cette grande prêtresse avait bien les atouts requis pour faire du culte une sorte de vision sectaire qui mènerait, une fois encore à l’autodestruction de la cité. Misère, que c’était épuisant.

Devais me redresser et me retourner ? Ou parler à la dirigeante des lieux de dos sans daigner la regarder serait un symbole d’irrespect ? Ce serait tentant d’essayer. Dieu que les ecclésiastiques étaient prévisibles et fatiguant. Mouais. Après tout si la déesse a bien voulu me soutenir jusqu’à présent, je peux bien lui rendre ses faveurs en faisant un minimum d’efforts céans. Je me redressai donc et fis volte-face.

- Je te salue aussi prêtresse. Et te remercie de bien vouloir me recevoir ici sans que ma visite ait été annoncée.

La révérence ? Attitude purement humaine. Les éloges c’était plus pour les nains et les pâles cousins. Le respect ? Pourquoi respecterais-je une femme qui n’éprouve que du mépris pour moi ?

- Pourquoi X’ianxin et en suis-je digne ? Très intéressante interrogation que tu fais là. Et comment y répondre ? Si je te dis oui tu me jugeras prétentieuse, comme ça doit déjà être le cas au fond de tes petits yeux. Si je te dis non, tu vas en conclure que mon sang sera parfait pour ornementer le sol de « ta » chapelle.

Je continuai, le sourire aux lèvres, comme pour défier cette prétentieuse.

- Je ne sais pas ne saurait me convenir puisqu’il laisserait le jugement de valeur à ta « modeste » personne. J’ai pour coutume de dire que l’on ne connait les compétences d’une personne qu’à la manière dont celle-ci se bat. Seulement voilà, si tu n’as pas envie d’user de tes psaumes à mon égard je ne suis pas plus motivée pour faire vibrer mon épée. Lance-moi un défi, et je serais ravie de te prouver ma valeur…

Ramenant une mèche blanche de cheveux derrière mes oreilles, je terminai.

- Mais pas ici, je ne voudrais pas déranger ce lieu de débauche et faire affront à la Divine…


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shar'sknif
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 60
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 23 Mai - 04:40 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Shar observe la guerrière présumée d'un regard amusé. Ces jeunes, tous les mêmes. Les grosses têtes se voulaient souvent plus brillants qu'ils ne l'étaient et cherchaient trop loin quand on leur posait de simples questions. Elle devrait apprendre à s'y faire, parce que comme elle est prêtresse, avant, maintenant et plus tard, elle aurait à faire face à tout ces elfes qui se poseront beaucoup trop de questions, voyant dans les questions claires des nuances complexes et, ma foi, inutile. Tout ça pour dire que la gamine n'avait répondue à aucune de ses questions. C'était agaçant parfois. Shar soupire et se gratte la nuque.

- Ok, visiblement, répondre aux questions, tu sais pas faire. Typique de ceux qui en ont beaucoup à cacher.

Shar sourit, certaine de viser dans le mille. Tort ou raison, elle s'en fiche pas mal de toute façon. L'important, c'est ce que l'autre croit. Elle renifle et marcher vers l'autel. Avec un naturel et une nonchalance stupéfiante, elle s'assoit sur l'autel, comme on s'assoit sur une table basse de salon.

- Ce n'est pas "ma" chapelle et je suis loin d'être modeste. Garde-le en mémoire, ça pourrait t'être utile. Et je ne veux pas te défier, mes défis mènent à la mort avant même d'avoir commencer. Je veux tout simplement savoir de quoi tu es capable. Et pourquoi pas ici ? Crains-tu de me montrer ce que tu sais faire sous le regard de Lloth ? Si tu t'es présentée ici, nul doute qu'elle appréciera le spectacle. La débauche n'est pas exclusive au sexe, il y a toutes sortes de débauche. Sourire en coin, elle s'amuse, visiblement. Les psaumes ne sont pas à user de manière abusive. Et comment pourrais-je savoir de quoi tu es capable si nous n'avons pas les mêmes armes. Tu t'y connais en incantation ?

C'est une question d'apparence banale.
_________________


Revenir en haut
Abigoriel
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 10
Localisation: Marseille
Masculin

MessagePosté le: Ven 23 Mai - 14:15 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Oui, j'avais beaucoup à cacher. Cependant je ne savais pas vraiment à qui et à quoi je devais tous ces mystères. Car après tout même s'ils avaient connu le but de ma venue, m'auraient-ils vraiment refusé l'accès à la maison ? Après tout, je leur offrait mes compétences de guerrière en échange de bribes d'informations pour terminer mon oeuvre funeste. Mais la déesse ne voulait pas que mon nom soit prononcé, sinon jamais elle n'aurait influencé mes paroles en ce sens. Et l'heure n'était pas aux pensées philosophico-psychologiques.

- Les incantations c'est bon pour les mages et les sorciers. Faire apparaître de la matière ou la transformer à partir de composantes existantes comme le fond les ensorceleurs, ce n'est pas la même chose que prier les faveurs de la Divine afin qu'elle impose une partie de sa volonté sur une arme.

Un sourire esquissé aux lèvres, un brin de malice derrière mes yeux plissés, je poursuivis.

- Je ne réponds toujours pas à ta question ? C'est certes vrai. Mon art est plus subtil que de simples psaumes pour maudir un ennemi ou faire plier ses rangs. Non, mon art consiste à marquer mes proies, imposer mes sceaux, lever les morts et commander la maladie. Je suis disciple d'un des quatre fleaux. Chevalière de mort ou paladine déchue, trouve le nom que tu voudras à ma classe. Et si je me présente ici c'est parce que j'ai entendu dire qu'une place était à pourvoir dans mon domaine.

Réajustant la chevalière à mon doigt, je ne lachai pas mon interlocutrice des yeux.

- Il va sans dire que je ne ferais aucune représentation de mon art devant toi, pour le plaisir des yeux. Et effectivement, nos armes ne seraient pas égales. Tes défis mênent à la mort... Amusante manière de tourner un malaise. Je fais la même chose ? Probablement. Dans tous les cas, je ne comprends pas pourquoi le videur à l'entrée m'a redirigé ici. C'est à la matrone que je veux parler, c'est avec elle que je veux m'entretenir. Non pas à la dame qui a changé ses couches et veillé sur elle parce qu'elle n'avait pas l'ambition nécessaire pour la tuer.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shar'sknif
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 60
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 00:33 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Shar renifle, et continue de dévisager celle qui se veut à X'Ianxin. C'est mal parti. Si au moins elle parlait moins, peut-être que la Grande Prêtresse pourrait découvrir son potentiel. Pour l'instant, tout ce qu'elle dénote, c'est une tendance à la vantardise et surtout qu'elle parle beaucoup trop.

    - La Matronne n'a que faire de bavarder avec ceux qui prétendent se mettre à son service. Si tu me plais, t'auras ta chance. Ne suis-je pas la mieux placée pour déterminer qui pourra bien préserver la sécurité de mes prêtresses ? Tu rencontreras la Valsharess en temps et lieux, quand j'l'aurai décidé.


Nasha Wismeril avait devant elle un parfait exemple d'assurance provocatrice, sans le mielleux dégoulinant de la vantardise. Le genre de personnalité qu'on a le goût de tabasser au premier regard, mais dont l'hésitation à le faire réside dans le fait que si elle a vécu si longtemps, c'est qu'elle cache quelque chose de terrifiant.

    - Tu parles beaucoup trop pour une guerrière. Surtout si tu prétends au poste de Maîtresse de ma garde. Elle sourit, mais rien de joyeux dans son sourire. J'ai rien contre le fait d'être à armes égales, tu sais. Même que ça m'amuse de savoir si j'ai perdu la main. Allez, choisis les armes. Y a que deux seules issues de toute façon. Un nouveau poste pour toi, où ta mort. N'est-ce pas merveilleux ?

_________________


Revenir en haut
Nysstyre
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2008
Messages: 33
Localisation: Landemont
Masculin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Mer 4 Juin - 20:45 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Encore sous le choc de sa rencontre avec la matriarche de X'Ianxin l'elfe noir se hata de rejoindre sa destination: on ne fait pas attendre une prêtresse si l'on veux vivre.

Il s'arrêta x la porte du sanctuaire comme l'avait ordonné sa maitresse: il préférait mourrir plutôt que rentrer sans autorisation dans ce lieu sacré et encourrir le courrou de l'Incandescente dont le raffinement des tortures terrifiait tous les ennemis de cette maison.

Après avoir attendu debout plusieures heures, il sentit un appel mental qui lui demandait d'entrer dans le batiment. Plus terrifié encore que lors de sa rencontre avec la jeune matriarche. Il entra dans le temple et se jeta à genoux juste après l'entrée comme il sied à un mâle dans un temple de la Reine Araignée....    


Revenir en haut
Shar'sknif
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 60
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 14:25 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

La porte de la chapelle s'ouvre et un mâle y entre... et se jette aussitôt à genoux. Et il attend... il a pas le choix, parce que rien ne bouge. Jusqu'à ce qu'il entende un reniflement. Des pas approchent, mais étrangement provenant de derrière lui. Il n'a pas vraiment le temps d'assimiler cette information, juste un doute, et on lui applique un coup de pied, ferme, mais pas trop douloureux. Le but n'est pas de lui faire mal de toute façon. Du moins pas physiquement. Juste pour le déstabiliser et le ramener encore plus près du sol qu'il ne l'était déjà.

Reniflement.

Si on n'a jamais vu Shar'sknif, on croit tout d'abord qu'il s'agit d'une de ses gardes, probablement le chef de la garde des prêtresses, mais si on la connaît un minimum, du moins de réputation, la chevelure flamme ne laisse aucun doute. Elle est belle et bien la Grande Prêtresse X'Ianxin. Elle se poste devant lui, debout, les mains sur les hanches. La tête penchée parce qu,il est à ses pieds, elle le détail, impassible, puis elle hausse un sourcil.

- Qui ose venir troubler la quiétude de ces lieux ? questionne-t-elle.

Si sa voix résonne dans la chapelle, le ton utilisé est des plus sarcastique, comme si elle usait de cette formule uniquement pour la cause, mais sans vraiment y croire.
_________________


Revenir en haut
Nysstyre
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2008
Messages: 33
Localisation: Landemont
Masculin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 14:42 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Le drow ne pouvait s'empêcher d'avoir de sombre pensés. Le lieu ne se prêtait guère à la réjouissance et  Nysstyre avait un lourd passif avec ce temple de Lolth en particulier.

Par les huits pattes de la Reine Araignée, ce temple n'a pas changer depuis que mon frère y a été sacrifié. Je me passerais bien d'y revenir

Nysstyre, toujours à genoux et la tête baissée entendit des pas léger approcher.  Il senti un coup de pied l'applatir un peu plus au sol.


Par Lolth ce doit être la fameuse Incandescente la plus puissante prêtresse des X'Ianxin. Ce coups relativement léger doit indiquer qu'elle est de bonne humeur enfin espérons le...
 
Je m'appel Nysstyre grande prêtresse. Je suis né dans cette maison ma mère était apparenté à l'ancienne lignée de matriarche. Je reviens du Sorcere après avoir été diplômé me mettre au service de cette maison.  Valsharess Ethiriel m' ordonner de mettre mon humble personne  à votre disposition. Elle a ajouté que je suis à l'essais, Prêtresse.... 


Revenir en haut
Shar'sknif
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 60
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 15:38 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Un autre reniflement accueille les paroles du mâle. Soit c'est un rhume, soit une allergie, soit un tic. Penchons plutôt pour le troisième. Elle détaille ce mâle... qui parle beaucoup trop. Arf, ces jeunes... ils parlent beaucoup trop... dans son temps, on savait se taire et bla bla bla.

    - À l'essaie ? Elle hausse un sourcil, et esquisse un sourire en coin. Elle pourrait presque être belle à ce moment. La Matrone a un humour décapant. Relève-toi avant de baver sur mon plancher.

Elle lui tourne le dos, sans craintes d'un poignard dans le dos. Elle marche jusqu'au centre de la pièce et s'assoit sur l'autel, sans cérémonies, les jambes croisées. Elle ricane.

    - J'vais te donner un conseil, d'accord ? Quand la matrone met quelqu'un à L'essaie, c'est pas vraiment mettre quelqu'un à l'essaie. Disons, avec plus de précisions, que c'est ton unique chance, tu vois ? Si tu fais pas l'affaire, on ne va pas te renvoyer, si tu vois c'que j'veux dire. Soit tu fais l'affaire et t'auras une vie relativement longue, soit tu fais pas l'affaire et t'auras pas de vie, tu comprends ? Elle parlerait à un bébé et elle n'aurait certainement pas une autre intonation de voix. Elle balaie l'air devant elle de sa main. Et je déteste le doute, tu vois. Et pour l'instant, toi-même tu doutes faire l'affaire... t'es à l'essaie, vois-tu. Si t'es pas plus sûr de toi, dis-le, j'te sacrifie au nom de Lloth tout de suite, j'prend un bain dans ton sang et on en parle plus.

Et elle lui adresse le sourire le plus terrifiant qui puisse exister. Un rictus mauvais aurait été probablement plus rassurant. Ce sourire avait de terrifiant qu'il semblait sincère...

    - Alors, je vais répéter la question, juste pour être certaine de m'être fait bien comprendre. Un autre sourire terrifiant. Qui ose venir troubler la quiétude de ces lieux sacrés ?


Cette fois, son ton est purement ironique, presque chanté. Visiblement, elle s'amuse de la situation. Dans la tête de Nysstyre, l'idée-de-la-prendre-à-la-légère prend congé et claque la porte.
_________________


Revenir en haut
Nysstyre
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2008
Messages: 33
Localisation: Landemont
Masculin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 18:13 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Les paroles plutôt dures de la prêtresse  n'apprirent rien de nouveaux a Nysstyre.

Comme si je ne l'avais compris stupide femelle arrogante!!! Bien sûr que je savais ce que cachait à l'éssaie je ne suis pas débile. notre société ne tolère pas l'erreure un enfant lui même sait cela. Comment une métisse même femelle, peu oser parler a un noble sang pur de cette manière??? Maudit soit mon rang et ma déchéance....

J'avais compris qu'un échec ne serait pas toléré, Prêtesse. Je ne doute pas de faire l'affaire, je sais que je serais à la hauteur des attentes de la Matriatches des X'Ianxin. Elle m'a détaché a votre service pour que je fasse mes preuves.


Revenir en haut
Shar'sknif
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 60
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 19:50 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Shar garde son sourire amusé, comme si le mage était là pour la divertir. Il termine son laïus.

- Faire tes preuves, dit-elle en décroisant les jambes.

Elle quitte l'autel et avance d'une démarche féline et souple. Si elle ne porte pas le déshabillé (façon de parler) habituel des prêtresse, tout ce qu'elle cache attire l'oeil aussi surement qu'un aimant. À quelques pas de Nysstyre, elle lui décoche un solide coup de poing à l'abdomen, un coup de genoux en pleine figure quand il se plie sous la douleur puis termine d'un coup de coude entre les omoplates.

Une fois qu'il est à terre, le souffle coupé, elle pose une botte dans son dos, y met tout son poids, et plie un genoux, pour se rapprocher de lui. Elle l'attrape par les cheveux et lui tire la tête un peu vers le haut.

- Commence par garder tes pensées un peu moins en surface de ta petite cervelle de mâle, surtout devant une prêtresse. À moins que tu préfères qu'on en finisse tout de suite. J'ai très envie d'un bain, sussure-t-elle en tirant un peu plus sur ses cheveux.
_________________


Revenir en haut
Nysstyre
Maison X'Ianxin

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2008
Messages: 33
Localisation: Landemont
Masculin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 20:45 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

La menace implicite du bain de sang (en l'occurence du sien) fit drémit Nysstyre: il n'était pas sure que la prêtresse ne lui permette de mourrir avant la fin du bain et le condamme à une non vie décérébré.... En plus des coûts reçus pour son irrespect, une forte migraine commencais a lui tarauder les tempes Il se ressaisit en cammouflant mieu ses pensé et en laissant rien paraitre des celles ci dans son attitude soumise  malgré l'inconfort de sa situation. Il détestait présenter sa gorge de manière aussi favorale a un coups de lame qui lui ferait un sourrire sanglant

Je ne pensais pas quelle puisse lire mes pensées aussi facilement je ne doit plus la sous estimée. Après tout c'est elle qui a formé la Matriarche et dirigé la Maison en réalite depuis la mort de la vieille...... J'ai presque envie de lui répondre  qu'en en finisse de suite, au moins ma migraine ne me ferait plus souffrir et voir sa tête lors de ma réponse serait probablement divertissant.

Je veux vivre prêtresse et faire mes preuves  afin de grimper dans la hiérarchie.


Revenir en haut
Elthiriel
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 143
Localisation: X'Ianxin
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 20:51 (2008)    Sujet du message: Chapelle Ardente Répondre en citant

Au plafond, une petite forme évolue, silencieusement, gracieusement. Elle ne dérange pas les toiles d'araignées. Depuis le temps, elle els connais par coeur.

S'arrêtant dans une zone d'ombre pure, elle s'arrête. Deux yeux pourpres se posent en contrebas et fixent le couple.

L'oreille sensible frémit et écoute attentivement.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:58 (2018)    Sujet du message: Chapelle Ardente

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chet Valsharen Index du Forum -> Lintaguth Orthae -> Maison X'Ianxin Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com