Chet Valsharen Index du Forum

Chet Valsharen
La Cité des Rois

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Jabbress d'Arach Tinlith

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chet Valsharen Index du Forum -> Tier Breche -> Arach Tinlith
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Umrae
Maîtresse d'Arach Tinlith

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 18
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 16 Mai - 02:22 (2008)    Sujet du message: Jabbress d'Arach Tinlith Répondre en citant

Umrae semblait perdue dans la contemplation des ombres dansantes projetées par la flamme des quelques bougies disposées éparses dans la pièce. Fascinée par le jeu de cette douce lumière vacillante sur le bas-relief finement sculpté à même une roche d'obsidienne représentant Lolth, la Maîtresse d'Arach Tinlith laissait ses pensées courir librement. Rares étaient les moments où elle pouvait s'offrir un tel luxe.
Confortablement installée dans un profond fauteuil, les bras reposant sur les accoudoirs, le visage si impassible qu'on aurait pu la croire inanimée, seul l'éclat de ses yeux, ravivé par les lueurs changeantes, trahissait le tumulte de ses pensées.
Celles-ci la ramenaient à la cérémonie de la veille, aux regards exaltés des novices, à leurs visages soulignés par la lumière rougeoyante des braseros... et avec quelle cruauté ses protégées avaient minutieusement torturé les sacrifiés sur l'Autel de la Mère!

Comme mue d'une volonté propre, sa main glissa vers la dague qui ne la quittait jamais, laissant ses longs doigts fins courir rêveusement le long de la lame, en éprouvant le tranchant redoutable. Umrae ferma un instant les yeux pour évoquer pleinement la mémoire de cette même lame alors qu'elle traçait des symboles complexes dans les chairs torturées, provoquant les gémissements et la respiration laborieuse de l'esclave alors que la lame se rapprochait inexorablement de ses yeux...
Un sourire terrible étira les lèvres pleines et sensuelles de la prêtresse, alors que ses yeux rouverts luisaient d'un éclat de glace, tranchant avec les couleurs chaudes que la lumière des bougies faisait naître sur sa peau d'ébène. La satisfaction de jouir des faveurs de Lolth n'avait d'égale que sa ferveur à la contenter.


Ses pensées reprirent leurs cours et se tournèrent vers les novices. Certaines d'entre elles étaient presque prêtes et deviendraient prêtresses sous peu, Umrae se réjouissait déjà des futures agitations que ces nouvelles venues provoqueraient imanquablement. Les changements subtils mais capitaux sur l'échiquier politique que représentait l'apport de nouvelles prêtresses dans chaque famille, offraient un spectacle toujours captivant.



Tirée de ses réflexions, Umrae se leva avec lenteur, étirant son corps ankylosé, ses longs cheveux blancs se déployant autour d'elle tel un manteau mouvant aux reflets éclatants, elle glissa une main sur la sculpture de Lolth qui ornait tout le mur du fond, suivant le jeu mouvant des ombres et de la lumière dans un geste caressant. La tête baissée, les yeux mi-clos, elle s'adressa ensuite à la Mère dans un murmure qui n'était destiné qu'à Elle.


"Je ne vivrais pas seulement pour ta gloire car ce n'est pas ainsi que tu m'as voulue, je mourais dans ta gloire si c'est ainsi que tu le veux"



Elle éteignit ensuite chacune des bougies avec soin, ses yeux bleux, si pâles à la lumière, lançaient à présent des traits de feu. Après avoir plongé la pièce dans le noir la prêtresse sortit sur le balcon, embrassant d'un coup d'oeil la Cité tout entière. Ses appartements situés au plus haut de la stalactite centrale d'Arach Tinlith lui offraient une vue dominante saisissante de la ville qu'elle ne se lassait pas d'admirer.
Elle prit une profonde inspiration, le visage tendu vers la canopée obscure de la Cité, sa robe blanche diaphane se mêlant à sa chevelure pour épouser les courbes généreuses de son corps. Elle rengaina sa dague dans le fourreau qu'elle portait à la ceinture à côté de son fouet, et rentra s'asseoir à nouveau.

Le Maître d'Armes allait-il encore avoir l'impudence de la faire attendre ? Elle éprouvait plus de curiosité amusée que de colère au souvenir de l'arrogance de ce mâle. Sa position et ses compétences et la place particulière qu'il occupait auprès de Merenwen, attisaient autant la convoitise d'Umrae que son attitude provocante.
Se renfonçant dans son siège pour adopter une position plus confortable, Umrae commençait à s'impatienter.


_________________


Dernière édition par Umrae le Ven 16 Mai - 10:08 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Mai - 02:22 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pharaun
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 90
Localisation: Trois-Rivières™, Québec
Masculin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 16 Mai - 08:48 (2008)    Sujet du message: Jabbress d'Arach Tinlith Répondre en citant

C'est au loin qu'on peut remarquer un nimbelfe chevauchant un lézard géant. Suivi d'une escorte de 15 femelles guerrières, cet elfe noir porte de très beaux atours et semble aller en visite officielle quelque part au sein de l'académie. Quelques communs observent, laissant le passage au plus grand Maître d'Armes de la ville, Pharaun Symryvvin, car tel était le nom du mâle qui dirigeait l'escadre de femelles dans une direction particulière; Arach Tinlith. Il est fort peu commun de voir un mâle pénétrer au sein des murs et seuls les mâles les plus influents peuvent se vanter d'y avoir eu accès. Il est hors de tout doute possible de croire qu'un membre primordial de la maison Symryvvin y serait refusé, étant un prince de la première maison. Il s'arrêta non loin de la cours du collège central de l'académie, demandant poliement à la sergente de l'escadre de s'occuper de son lézard géant, ce qu'elle fit presque dans le prolongement de la pensée du maître d'armes.

Umrae pouvait l'apercevoir du balcon, cet elfe noir, massif, tout en muscle, mais aussi fort charmant de par ses atours entièrement calculés. Les pas dans les marches menant à la chambre de la Maîtresse du collège résonnaient et firent regarder quelques jeunes futures prêtresses qui, sans être illuminés, constataient la carrure d'un de leur congénère des mieux nourris. Il ne portait aucune armure, préférant une chemise de velours noir aux manches bouffantes venant se solder au sein de deux bracelets d'adamantite décorés aux couleurs de la maison d'appartenance de son porteur, Symryvvin la grande.  Le collet allongé venait ceinturer un cou musclé à la peau d'ébène qui soutenait une tête visiblement lourde, mais aussi le visage d'une des plus hautains drow de la ville. Son sourire large, fier et complètement assuré jurait dans un décor rempli de questions; depuis quand laissait-on entrer des mâles en Arach Tinlith. Peu importe, la Maîtresse souhaitait voir le dirigeant des armées de la plus distincte maison de la ville.

Ses pantalons, d'un cuir de rothe bien tanné se perdaient dans une paire de bottes rendant le son de sa démarche inaudible outre son poids dans les marches. Ses cheveux, à son habitude, était dans les airs, retenus par un circlet aux couleurs de sa maison, et surtout, se perdant dans son dos. Ses yeux cramoisis se perdaient dans la foule de femelles les plus attirantes les unes que les autres. Ses gants, parfaite représentation de ses mains, mais faite de cuir, venaient soutenir un style d'une étiquette impeccable. Il ne faudrait surtout pas oublier Aemvehyrr, l'une des armes les plus convoîtées de Chet Valsharen, son arme qui, même pour une prêtresse pulse la haute magie. Finalement, après toutes les ritournelles de politesse, il réussit à rejoindre les appartements de la Maîtresse qui souhaitait le recevoir. S'inclinant devant sa supérieure, le plus grand guerrier de Chet Valsharen proposa ces mots;

"Vous m'avez convoqué, Maîtresse, et c'est dans le plus court des délais possibles que je suis venus à votre rencontre."

Toujours dans une politesse impeccable, le massif nimbelf rabaissa une fois de plus la tête, cédant la parole à son opposée, la Grande Prêtresse Umrae. Il l'avait déjà vu quelques fois, ayant pu observer ses atours les plus intéressants, il savait qu'elle serait un grand défi de conquête, surtout qu'elle est une prêtresse influente, tout comme la matrone. Néanmoins, la vie d'un drow n'en est-elle pas une de défis? Il redressa quelque peu la tête avant de poser son regard cramoisi dans les yeux de la Maîtresse, mais tout cela impregné d'un respect propre a tous les mâles, une soumission presque parfaite impregné d'un désir de répondre à toutes les satisfactions de son supérieur.

Tout cela, Pharaun le faisait par habitude. Il se plaisait à se dire qu'en faisant une telle ritournelle, il s'assurait de garder ses pensées libres de l'intervention de toutes les prêtresses. Il était parfaitement fidèle, seulement blasé des politesses politiques qu'il se devait de faire en tant que Maître d'Armes. Il n'échangerais son titre, néanmoins contre rien au monde sauf la mort.

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Umrae
Maîtresse d'Arach Tinlith

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 18
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 16 Mai - 14:58 (2008)    Sujet du message: Jabbress d'Arach Tinlith Répondre en citant

Umrae se redressa légèrement quand le mâle pénétra dans la pièce, elle le détailla de haut en bas d'un oeil critique. C'était décidemment un beau spécimen qu'elle avait sous les yeux, avec sa tenue impeccable et sa stature imposante.
Elle l'observait avec un intérêt savament dissimulé sous un masque de lassitude blasée alors qu'il s'inclinait devant elle et la saluait. Il lui adressa quelque formule de politesse qu'elle n'écouta que distraitement, et posa ensuite son regard dans le sien. La prêtresse n'avait pas l'habitude d'être regardée de la sorte par aucun mâle que ce soit et, bien qu'elle ne le montra nullement, ce regard direct la déstabilisa quelque peu. Afin de masquer son trouble elle se leva, s'approchant de lui avec une lenteur calculée, son regard froid et insondable vrillé dans le sien le mettant silencieusement au défi de détailler sa personne. Une main légère s'avança vers le visage du magnifique mâle, lui effleurant la joue, la touchant à peine plus qu'un souffle.
C'est quand elle fut à quelques centimètres à peine du Maître d'armes que sa voix, aussi froide et claire que du cristal, s'éleva:

"Te voici enfin Sarol Jabbuk, tu m'as presque fait attendre ... une fois de plus ... "

Un sourcil levé, le coin de la bouche esquissant un infime sourire, Umrae se détourna dans un geste fluide, suivie par l'étoffe légère de sa robe et les flots de sa chevelure qui balayèrent le visage du mâle. D'une démarche étudiée elle fit le tour de la pièce, ne lui accordant plus aucun regard, elle entreprit de rallumer une à une toutes les bougies.
Quand la pièce fut à nouveau baignée de la lumière dansante des flammes, Umrae vint se rasseoir dans son fauteuil. Faisant face à Pharaun elle adopta sa posture favorite, les bras relâchés sur les accoudoirs, le dos bien droit et la tête haute, confortablement enfoncée dans les profondeurs de son siège.
Alors seulement elle posa à nouveau les yeux sur le mâle, vrillant un regard d'une froideur sans pareille dans les yeux de son interlocuteur elle reprit la parole d'un ton légèrement sarcastique:

"Navrée de t'avoir arraché à tes devoirs Maître d'Armes, mais je suis sûre que la couche de notre Matronne pourra se passer de toi quelques petites heures..."

Laissant sa phrase en suspend le temps de savourer les réactions suscitées par ses provocations, Umrae en profita pour admirer la vue que lui offrait la lumière jouant sur les reliefs du visage et du corps du mâle. Elle même offrant un spectacle délicieux pour la vue, avec ses cheveux tombant librement en cascades d'argent sur ses épaules et sa poitrine, et ses bras aux muscles finement dessinés, rehaussés par les bracelets délicats enserrant ses biceps et ses poignets.
De sous ses paupières mi-closes, deux éclats aux reflets d'acier chauffé à blanc restaient fermement fixés sur les yeux du mâle, alors qu'un vague sourire flottait sur ses lèvres.

_________________


Revenir en haut
Pharaun
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 90
Localisation: Trois-Rivières™, Québec
Masculin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 16 Mai - 16:43 (2008)    Sujet du message: Jabbress d'Arach Tinlith Répondre en citant

La Maîtresse, devant lui dansait dans ses plus beaux apparats. Sa promenade délicate mettant en valeur ses courbes, sa beauté ainsi que tout son charisme rendait le Maître d'Armes très intéressé. Pharaun un genou par terre commençait tranquillement à perdre le contrôle de sa tête comme envoûté par la femelle qui, dans une tentative concrète de séduction avait attrapé le favori de la matrone Merenwen. Gardant son regard cramoisi bien alerte vers le corps de Umrae, Pharaun dit, en reprenant toute sa grandeur en se remettant sur ses deux pieds;

"Ta mère-matrone peut se passer de moi pendant quelques temps, c'est certain, néanmoins, présentement, je me sens plus près d'une seconde couche, n'est-ce pas?"

Bien qu'aucun mâle n'aurait eu les couilles de parler de la sorte avec la dirigeante de l'académie, Pharaun savait ce qu'il faisait; il n'était après tout jamais allé à l'académie et surtout, jamais n'avait-il reculé devant les demandes de femelles. Bien qu'il aurait pu être complètement dans le champ, le Maître d'armes avait compris que la maîtresse avait un intérêt en lui, mais sans être concret, il devait être dans le domaine physique. Il s'approcha encore plus d'elle, mettant en évidence sa corpulence auprès de la jeune femelle qui, restait immobile mais, les yeux incandescents.

Il s'approchait d'elle dans une démarche calme et sereine, bien qu'il pouvait particulièrement bien foncer directement dans la gueule du loup. Pharaun, tel un prédateur, posa sa main sur la hanche d'Umrae, un geste qu'elle vécut pour la première fois, aucun mâle ne prends une initiative dans le domaine des relations chez les drow, c'est pourquoi Pharaun était devenu Patron et c'est pourquoi il le restera longtemps. Un mâle aussi rempli d'expériences pouvait certainement être attirant pour la jeune maîtresse; il avait après tout plus que le triple de son âge mais restait encore un personnage charismatique, envoûtant et surtout tellement sur de lui.

Son gant de cuir se posa sur la hanche effectivement transperçant les voiles d'une froideur et d'une texture propre au cuir. Comme chaleureux, le Maître d'Armes approcha la jeune femelle de lui, dans un geste vraisemblablement rassembleur, mais aussi particulièrement, osé, il ne restait qu'à espérer qu'elle ne soit pas pleinement insultée de ses actions; il avait très bien réussit à séduire Merenwen jadis avec la même manière de faire; en osant, en étant le plus dangeureux des imbéciles...

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Umrae
Maîtresse d'Arach Tinlith

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 18
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Ven 16 Mai - 17:20 (2008)    Sujet du message: Jabbress d'Arach Tinlith Répondre en citant

Umrae était complètement fascinée par le culot de Pharaun. Elle voyait évidemment ce qui avait séduit Merewen en lui, mais pour sa part jamais elle ne pourrait permettre à un mâle une telle suffisance. Si elle avait espéré une réaction à ses provocations, elle ne l'avait pas imaginée aussi audacieuse.
Elle ne le quittait pas des yeux alors qu'il s'approchait d'elle prestement, se montrant dans toute sa gloire de mâle sûr de lui, elle détailla chacun de ses gestes, se demandant avec intérêt jusqu'où il aurait la témérité d'aller. Mais lorsqu'il la toucha, elle décida de lui donner une leçon d'humilité, tout premier Maître d'armes qu'il était, il n'était qu'un mâle après tout et méritait qu'elle lui rappelle sa place. Elle plissa les yeux et lui adressa un sourire, savourant par anticipation le plaisir qu'elle n'allait pas tarder à retirer de cette entrevue.
Elle posa une main sur son visage, d'abord plus légère qu'une plume, elle prit son menton entre le pouce et l'index et se mit alors à serrer, faisant preuve d'une poigne surprenante pour un être d'apparence si gracile. Elle approcha son visage du sien presque à le toucher et lui glissa dans l'oreille, d'une voix dont la douceur était démentie par l'éclat cruel de son regard:

"Mâle présomptueux, qui t'a permis de prendre de telles libertés ? Je ne suis pas une femelle de bas étage impressionnée par ta position ou ton physique..."

C'est alors que le contact froid de la dague de la prêtresse se fit sentir sur la joue gauche de Pharaun. Umrae avait dégainé avant même qu'il ne fit trois pas dans sa direction, se tenant prête à toute éventualité, et d'un geste précis vint appliquer une légère pression de la pointe de la dague juste sous l'oeil gauche du mâle. Juste assez fort pour faire perler une goute de sang, juste assez légèrement pour ne provoquer qu'une infime douleur.
Elle ajouta dans un murmure rauque:

"Si je ne craignais de priver Merenwen de sa distraction favorite, ce n'est pas vers ton visage que cette lame serait tendue, n'oublie pas à qui tu parles Jaluk!

Elle recula son visage pour mieux scruter son regard de ses yeux flamboyant, mais son corps restait pressé contre celui du mâle.


_________________


Revenir en haut
Pharaun
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 90
Localisation: Trois-Rivières™, Québec
Masculin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Sam 17 Mai - 17:40 (2008)    Sujet du message: Jabbress d'Arach Tinlith Répondre en citant

Il était plus que clair que le Maître d'Armes de Symryvvin ne manquait pas de culot. Il s'était clairement trop approché d'une femelle qu'il ne connaissait pas, lançant une paire de dés inconnus sur une table trop éloignée. Néanmoins, il semblait sourire à pleine dents lorsqu'il n'avait pas de lames au visage; lorsque la lame se pointa, son sourire devint encore plus grand, plus hautain, plus fier, à la plus grande surprise de la Jabbress. Toutefois, le Maître d'Armes sentait le fer sur sa peau, celle-ci n'en ayant pas reçu visite depuis plus de douze ans; la Matrone, Merenwen, se servait d'armes pour leurs ébats, mais on parlait plutôt de fouet et non pas de stylet. Elle avait prit du recul pour observer ses yeux de couleur cramoisis et, ceux-ci restaient grands, ouverts, pleins de feu et surtout visiblement très agile, ce qui dénotait clairement une présence d'esprit grandiose chez le plus solide guerrier de la ville.

Il mettait en évidence son physique devant la jeune femelle devant lui. Bien qu'il avait la dague à la gorge, Pharaun se permettait toujours, au bout de deux minutes d'attentes, un sourire interminable et charmeur quoi qu'il soit étouffé de toutes les visions de la Jabbress. Il ne lâchait pas sa main de sur les hanches d'Umrae, ce qui rendait la situation des plus cocasses et en même temps des moins stratégiques. Il n'hésita pas, se prit en main et proposa à la Maîtresse;


"Maîtresse, comprenez qu'il n'est pas de ma nature de reculer, je suis le plus grand des Maître d'Armes de la ville, incontestablement, mes supérieurs de hauts rangs ne peuvent pas se reproduire avec n'importe quel mâle; elles doivent viser l'excellence, ce qui me colle parfaitement à la peau. Voilà pourquoi ne vous faisait des avances, ne m'en voulez pas de m'être fié à une logique exemplaire."

Bien qu'il était particulièrement trop fier de sa personne, il réussit à se tirer d'affaire, sommes toutes dans le point où les deux nimbelfs étaient. Il retira sa main de ses hanches, comme symbolique de son désir qui s'estompait. Toujours fier d'un de ses plus grands sourires, il espérait finalement que la Maîtresse n'hésiterait plus. Ses yeux devinrent moins enflammés jusqu'à s'estomper. Il attrapa dans un geste brusque mais doux le poignet de la jeune femelle, ce qui l'empêchait stratégique d'agir à son crochet. Il repoussa la main de la Jabbress avant de faire un pas vers l'arrière et de reprendre une position qu'il connaissait très bien, poser un genou par terre.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Umrae
Maîtresse d'Arach Tinlith

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 18
Féminin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 16:13 (2008)    Sujet du message: Jabbress d'Arach Tinlith Répondre en citant

Choquée par l’arrogance du mâle qui ne daignait même pas baisser les yeux alors qu’elle le tenait au bout de sa lame, Umrae fulminait. Loin de comprendre qu’il ferait mieux de reprendre au plus vite son rôle d’inférieur il en rajoutait encore, la narguant … La patience d’Umrae était sans limite quand elle en décidait ainsi mais en l’occurrence il en avait depuis longtemps outrepassé les limites.
Les yeux de la prêtresse devinrent dangereusement flamboyants quand il prit la parole, le fouet à trois têtes, prérogative de sa position, sembla prendre vie et fut parcouru d’un frisson distinctement sonore quand le Maître d’armes repoussa la main armée loin de son visage.
Après cette démonstration d’arrogance de la part du mâle, Umrae ne put que partir d’un grand éclat de rire. Elle s’approcha ensuite de Pharaun, revenu à sa position de soumission, et dit d'un ton lourd de menaces:

"Tu es encore plus arrogant que je ne le pensais jaluk, l’on dirait bien que ton statut te monte à la tête… Cela peut se comprendre, cependant méfie-toi, une telle attitude pourrait te mener bien plus près de Lolth que tu ne le souhaiterais … "
A ces mots le fouet sembla frétiller d’impatience, les trois têtes pointant dans la direction du mâles.
"Si j’avais souhaité profiter de tes qualités de mâles reproducteur je te l’aurais fait savoir sans détour. Ne présume plus jamais de mes désirs !"

Umrae se tu ensuite un long moment, laissant son courroux s’apaiser, puis s’approcha encore et passant une main sous le menton du mâle, lui fit relever la tête.
Elle scruta ensuite longuement son visage, à l’affût de ce qu’elle pourrait lire dans ce regard. Il lui démangeait tant d’effacer le sourire insolent que Pharaun affichait encore quelques secondes plus tôt…

_________________


Revenir en haut
Pharaun
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2008
Messages: 90
Localisation: Trois-Rivières™, Québec
Masculin
Race: Elfe Noir

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 00:28 (2008)    Sujet du message: Jabbress d'Arach Tinlith Répondre en citant

Quoi que le sourire du Maître d'Armes ne s'était pas complètement estompé, il avait compris qu'il se trompait dans les intentions de la jeune Maîtresse d'Arach Tinlith. Il voulait savoir à quelle point elle aurait aimé profiter du plus plaisant mâle de la ville, même si sur ses épaules reposaient le titre de Patron de la première maison, celle d'Umrae, qui plus est. Elle était bien assez solide pour être installée au poste qu'elle occupait. Le sourire en coin, rictus satisfait, le maître d'armes apposa lui aussi son regard cramoisi dans les yeux de sa vis-à-vis. Voyant les persiennes du mâle se déformer et puis reprendre une forme normale. Il venait de faire part du sérieux de sa visite; il s'était donné comme mission de garder des gens fidèles à la matrone dans leur rang, mais, il ne pouvait pas non plus se laisser piétiner de la sorte par une si jeune Maîtresse. Il décida de reprendre parole après avoir fait volte-face de la poigne au menton. Il prit une voix solennelle avant de rajouter;

"Mon titre ne me monte pas à la tête jeune Maîtresse. Pendant que la matrone qui t'as mise au monde pensait encore à l'acte avec son patron de l'époque, moi je servais déjà ne Maître d'Armes ici auprès de la mère de ma présente Matrone. Depuis cette période, ce qui équivaut à deux fois ton âge, je suis aussi celui qui entraîne les armées. Alors, crois tu toujours que mon titre me monte à la tête ou crois tu simplement que je mérite tout entier le respect de mes congénères? Sache le Maîtresse, je peux amplement concevoir que ta position en est une de pouvoir, même sur la mienne, néanmoins, sache que je suis un fidèle allié de Lloth et non pas un de ses ennemis. Dit à ton fouet de garder son énergie pour les autres maisons, ces têtes en perdraient la langue."

Souvent les Matrones l'avait aggripé au chignon, poussé presque battu même, mais, lorsque une prêtresse utilisait Lloth contre lui, bien peu de chose pouvait l'en choquer plus. Il ne reprit d'aucune façon son sourire avant de remettre un genou par terre et de baisser la tête. Il savait qu'il venait de prendre de l'espace, peut être trop pour la Maîtresse, mais il ne regrettait d'aucune façon. Ses longs cheveux blancs tombaient sur sa chemise dans son dos. Aemvehyrr, à la ceinture du Maître d'Armes brillait de tout le feux, symbole d'une colère interne du mâle. Il releva la tête, animé d'un visage clair et obéissant. Il reprit;

"Je suis tout disposé à écouter vos propos, Maîtresse, je n'aurais jamais voulu vous causer de la colère ou encore une certaine haine."

Bien qu'il n'était d'aucune façon potablement véridique, le Maître d'Armes se conformait à nouveau aux normes des prêtresses de Lloth, une soumission presque totale. Restait alors à voir la réaction de la Maîtresse en question...
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:05 (2018)    Sujet du message: Jabbress d'Arach Tinlith

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chet Valsharen Index du Forum -> Tier Breche -> Arach Tinlith Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com